lunes, 23 de febrero de 2009

Facebook versus l'humanité : quand David fait plier Goliath?

Si vous suivez un peu l'actualité, vous avez eu connaissance de la polémique Facebook de ces derniers jours.

Mark Zuckerberg dans l’ombre - CC Andrew Feinberg

Pour ceux qui vivent sur Mars et pour ma mère, qui ne vit pas sur Mars mais a finalement assez peu de contacts avec internet à part grâce à ce blog, la chanceuse (oui je sais Maman, j'exagère, je sais que tu as un compte sur Facebook, justement c'est pour ça que je t'en cause :), je rappelle les grandes lignes :

Le 4 février, Facebook a décidé de changer ses Conditions Générales d'Utilisation(CGU pour les intimes). Les responsables du premier réseau social ont purement et simplement supprimé la fin d'un paragraphe dans le contrat qui les lie aux plus de 150 millions d'utilisateurs, et ainsi supprimé la possibilité pour les-dits utilisateurs d'effacer leur compte et leurs données.

La phrase suivante fait partie des CGU :
« vous accordez à Facebook le droit irrévocable, perpétuel, non-exclusif, transférable, transférable et mondiale (avec l’autorisation d’accorder une sous-licence) d’utiliser, copier, publier, diffuser, stocker, exécuter, transmettre, scanner, modifier, éditer, traduire, adapter, redistribuer n’importe quel contenu déposé sur le site ».

déjà là, moi, je flippe... mais je dis rien, parce qu'il y a 2 ans, en m'inscrivant sur le réseau, j'ai fait comme tout le monde, j'ai pas lu les Conditions d'utilisation!!

Et maintenant, je suis utilisatrice de Facebook et j'ai plein d'amis sur facebook.
Que voulez-vous, je suis populaire !!

Je suis crédible ? Nan ? Bon allez, je vous le fais en vrai : la vérité c'est qu'étant loin de chez moi, Fesses-book me permet, de suivre les allers et venues de mes amis, leurs états d'âme, la coupe de cheveux de ma petite soeur... pour paraphraser la pub
"grâce à facebook, je garde le contact avec (une partie de) ma tribook".

Donc vala, je peux pas trop me plaindre, j'ai signé. J'ai accepté les règles du jeu, et je sais que Facebook peut (va) revendre les fichiers et informations à ses partenaires, qui ensuite peuvent (vont) me cibler pour leurs campagnes marketing.

mais le 4 février, Facebook a supprimé la partie qui disait
« votre contenu d’utilisateur peut être effacé du site à n’importe quel moment. Si vous l’effacez, la droit accordé à Facebook évoqué précédemment expirera automatiquement, mais notez que l’enterprise peut en conserver des copies archivées ».

Donc, tout le contenu mis en ligne par les utilisateurs de Facebook appartient à Facebook, pour toujours. Facebook s'octroie unilatéralement le droit de garder vos données, votre contact, vos photos, vos échanges de mail ET d'en faire ce qu'il veut, puisque désormais il est propriétaire irrévocablement, perpétuellement et non exclusivement des droits sur toutes les images, textes et vidéos mis naïvement en ligne par ses membres.

Même si personne ne les lit ces CGU, et moi pas plus que les autres, en cliquant sur "j'accepte", j'ai effectivement accepté les règles du jeu, je ne peux donc pas me plaindre trop fort.

Mais là où je ne suis pas d'accord, c'est qu'on me retire la possibilité de me retirer du jeu. Qu'on m'annonce froidement, sans que je puisse dire quoi que ce soit :
Oh, au fait, à partir de maintenant, tout ce que t'as mis sur Facebook est à nous, pour toujours.

Toujours c'est vague... je sais. La semaine dernière ayant lu un article à ce sujet sur le site écrans, je l'ai diffusé sur Facebook justement.

Pas de quoi fouetter un chat
Les 2 seules réponses de 2 mes "amis sur facebook" allaient dans le même sens :
- Tout le monde le sait, hé patate, et est-ce que tu crois que j'en ai quelque chose à faire que Facebook puisse utiliser mes photos de Nouvel An ?
- T'es pas naïve au point d'avoir pu mettre des infos que je ne ne voulais pas diffuser sur un site publique, si ? Et pis de toute façon, c'est trop tard.

Ben là moi je dis non. Y a pas moyen.

D'abord parce que je veille à ma "réputation en ligne" (ouais, je sais je suis trop geek) et je n'ai pas envie que dans 20 ans on puisse ressortir des vieux dossiers de mes 20 ans (pas bonne en calcul Paquerette, héhé).

Ensuite parce que mes données, mes goûts, mes contacts m'appartiennent. Je n'ai pas non plus envie qu'ils soient vendus ni maintenant ni dans 50 ans, même s'ils sont insignifiants.

Je vous arrête tout de suite, je ne suis pas paranoïaque et pas non plus totalement naïve, je n'ai pas mis en ligne de photos compromettantes ni mes compositions personnelles secrètes qui sont tellement bien que moi je les aime. Je n'ai pas une terreur noire de voir Facebook réutiliser mes messages pour en faire une publicité. Mais je veux, dans la mesure du possible, contrôler ce qui se dit de moi sur la toile intersidérale.

Et puis j'aime pas le principe, c'est tout !
ça me fait trop penser à un fichage systématique, un énorme fichier de la Stasi, mais où en plus les gens ont donné leurs données volontairement.

Donc j'ai décidé (même en sachant qu'il était trop tard) d'effacer mon compte, mes données, ma photo de profil et tout le toutim...

J'ai testé pour vous : la "désinscription" de Facebook

Le 17 février, j'ai d'abord effacé toutes mes données, les étiquettes des photos et puis j'ai voulu effacer le profil.

Et bien quand j'ai cliqué sur "se désinscrire", j'ai vu apparaître un message :
Attends ! Pourquoi veux-tu te désinscrire de Facebook ? Si c'est parce que tu n'es pas d'accord avec le changement des CGU, reste ! La modification des CGU du 4 février était une erreur, nous sommes désolés, c'est réparé, elle a été annulée.

Et suivait un lien vers le blog du site, signé de la main de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, où il faisait son mea-culpa !

En réalité nous ne souhaitons pas utiliser vos données d’une façon qui ne serait pas tolérable pour vous. La confiance dans notre réseau afin de partager des informations est l’aspect le plus important de notre travail et de nos efforts…

Tant d'ingénuité, c'est beau, j'en avais les larmes aux yeux...

Le géant fait marche arrière
Devant la levée de bouclier et certainement parce que beaucoup d'utilisateurs se sont désinscrits, Facebook a donc de nouveau modifié ses conditions générales pour revenir à la version précédente, provisoirement.

Les utilisateurs ont donc réussi à faire plier le géant. Et ça c'est vraiment beau. Pour l'instant.

Plus d'infos :
Le décryptage d'Ecrans,
Les explications de Mark Zuckerberg sur techcrunch

3 comentarios:

CamilleB dijo...

et oui moi aussi j'avais pensera me désinscrire ....; et finalement on a tous fait pareil =P il est quand même fort ce Mark .... allé on l'aime bien quand même .. =D

Flav dijo...

Un bel exemple de mobilisation. Le problème de l'accessibilité des données personnelles et de leur utilisation et exploitation reste quand même entier... Autant la prochaine génération sera sensibilisée aux problèmes de l'identité numérique, autant la notre cherche encore des repères.

code d'einstein dijo...

Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-12, THÉORÈME DE L'HUMANITÉ

Que sont le DROIT et la JUSTICE ?

Cordialement

Clovis Simard