martes, 22 de septiembre de 2009

Madrid graff, la face cachée de Madrid


Cet été nous avons reçu la visite d'un ami photographe parisien, qui ne voulait pas du traditionnel itinéraire touristique de Madrid, bars à tapas, Prado et autre oso et madroño de la Puerta del Sol.

Il était pas contre les tapas, mais il cherchait autre chose. Fasciné par l'univers du graff' il s'est en effet embarqué dans un tour d'Europe de tags et graffitis (comme on disait de mon temps) et "collectionne" les images de ce que beaucoup considèrent comme des dégradations du mobilier urbain.

A Madrid, pendant 3 jours, il a sillonné les rues, scanné les murs, zieuté derrière les échafaudages, scrutté sous les ponts, enjambé les barrières, tombé les rideaux de fer, parcouru les chantiers désertés, les zones industrielles et les friches à l'abandon... C'est lui par exemple qui nous a fait connaître le patio de las maravillas, un squat et centre socio-culturel auto-géré à Malasaña dont j'avais entendu parlé mais que je n'avais jamais vu.

De son voyage du "côté obscur" de la ville, il a ramené des photos bien-sûr, qui sont venues rejoindre sa galerie d'art éphémère. Ces témoignages d'une vie contre et derrière les façades livrent un autre visage de Madrid, bien loin des images de cartes postales.

C'est à voir sur sa galerie FlickR où il livre "son oeil sur le graff".
Visite obligatoire pour tout amateur de graff ou curieux de Madrid ou les 2 pour découvrir des vues inédites des murs de Madrid, Budapest, Paris et sa banlieue ou Barcelone...

Crédit photo : graffprod (évidemment) tous droits réservés (merci :o)

5 comentarios:

mapomme dijo...

Mais quel est donc cet étrange animal si peu enclin au patrimoine historique d'une telle ville! quel sauvage!
gageons qu'il retournera un jour sa veste et qu'il troquera ses espadrilles poussiéreuses contre des mocassins vernis, au pied desquels il saura jouir (j'ai dis jouir?) des mets madrilènes, autant que des nombreux attraits culturo-gastrono-religio-politico et c'est tout mes cocos de la capitale espagnole!
hasta lluego paquerissita.
Mapomme.

Karine dijo...

peut-être que ça peut intéresser ton ami : http://collectiveartcrew.blogspot.com/

Atapuerkiko dijo...

hola Mathilde, el grafiti de esa pescadería es muy chulo sí, pero el pescado que vende es "caro de cojones" que se dice por aquí.
(te lo digo que viví dos años en la misma manzana, jeje)

paquerette dijo...

@mapomme
j'espère qu'il en sera ainsi (soit-il ;o)

@Karine,
merci, je lui transmets, il y en a de très chouettes!

@Atapuerkiko
eso es lo que me gusta: que compartemos experiencias de madrid, fomentar debate... que sea sobre la pescaderia, el grafiti o el "pezcado" que hay debajo :)

Gracias por venir por aqui!
(donde está esta pescadería por cierto?)

Thias dijo...

yo la pomme arpenteur de terrains madrilène,
bientôt la face cachée de barcelone ?
é cool le relaie paquerette
thias