jueves, 9 de julio de 2009

Fermier cherche épouse : l'amour est dans le pré en Espagne


Il ne faut jamais sous-estimer le Français et le niveau abyssal de la télé de notre beau pays.

Il y a quelques mois, honte à moi, je regardais la Tv espagnole. Zappant désespérement à la recherche d'un truc qui ne soit pas de la pub, une série américaine ou un talk-show, je suis tombée sur une émission de télé-réalité dont le pitch était en substance "un fermier ça a du mal à se marier, aidons-le à draguer, en lui mettant une caméra sous le nez au passage, on devrait bien se marrer".

Eh oui... je vous entends déjà... ça vous rappelle quelque chose. C'est exactement le concept de
L'amour est dans le pré. Eh bien en Espagne ça s'appelle Granjero busca esposa (litt. "fermier cherche femme") et ça a fait un carton lors de la 1e saison cet hiver. Ils en sont à tourner la 2e saison, et cette fois dans la sélection d'agriculteurs célibataires, il y avait aussi des granjeras, cad, vous l'aurez compris, des "fermières qui cherchent maris".


Je sais pas comment fonctionne l'émission en France mais ici, l'idée c'est de prendre 6 granjeros célibataires et de leur faire un CV en vidéo qui est diffusé à la tv.

- Les téléspectatrices tentées par l'expérience envoient lettre de candidature et photos. Parmi
ces candidates, les fermiers en choisissent 2, à leur goût.

- Les 2 heureuses élues vont passer 10 jours chez le fermier et goûter ensemble aux joies de la vie à la campagne. Histoire de voir si en plus au passage, on peut pas glâner qqes scènes de catch féminin dans la gadoue...

Génial, non ? Et bien, croyez-le ou non, mais pendant 3 semaines, mon bel hidalgo et moi, nous avons regardé avec un mélange de consternation et d'intérêt malsain cette émission vulgaire où les agriculteurs, du fin fond du trou du c... de l'Espagne rurale étaient filmés aux prises avec des minettes toutes plus vulgaires les unes que les autres.

la French manucure rencontre les virées en tracteur et le tatouage de toro. Grandiose.

Je vous arrête tout de suite, j'ai ma conscience pour moi : c'est par intérêt sociologico-culturel pour mon pays d'accueil que je regarde ! J'vous l'jure, M'dame !!

Le succès de l'Espagne profonde...
Figurez-vous que nous n'étions pas les seuls : tout à coup avec certains de nos amis, les conversations se sont mises à tourner autour du gros libidineux andalou, du catalan neurasthénique, du pauvre benêt d'à côté ou de leurs prétendantes, la nympho, l'hystérique, l'antipathique, la faux-cul.

Les pronostics allaient bon train, sur les probabilités que Pepe finisse par larguer Pepa et que la fille de l'Est (allez blind test, c'est une chanson de ??) sorte avec le fermier qui était en train de se faire des films avec son autre invitée, plus-citadine-tu-meurs-qu'on-se-demandait-un-peu-ce-qu'elle-foutait-là-alors-si-elle-pouvait-pas-imaginer-vivre-à-la-campagne.

Bref, un ramassis de clichés et de vulgarité dont nous nous sommes pourtant repus, juqu'au dénouement et ses derniers rebondissement, séparations, amitié et même liaison entre l'andalou et la fille de l'Est qui n'était pourtant pas logée chez lui mais chez un autre. (Du haut vol je vous dis !)

Et je m'étonnais qu'un tel hommage à l'intelligence humaine, qu'une émission d'une si haute qualité n'existe pas dans notre pays aux si belles campagnes, le pays de la PAC et des 1000 fromages. Et voilà que j'apprends d'un seul coup d'un seul l'existence de L'amour est dans le pré, ET que l'émission en est à sa 4e saison ET que 2 tourtereaux de 2008 vont avoir un bébé !

La vache, mais où étais-je tout ce temps-là ?!! Tout ce que j'ai raté !! Je me disais aussi...
Heureusement internet est formidable et je peux suivre épisode par épisodes les aventures de Norbert et Guylaine... ça me fera patienter jusqu'à la prochaine de Granjero... !

Petite fleur contre vachette
Je ne veux pas comparer les 2 émissions qui sont très exactement jumelles et finalement des déclinaisons d'une émission Us au départ, mais je trouve drôle la différence entre les 2 positionnements des chaînes, lorsqu'on met côte à côte les 2 visuels.

Visiblement le public-cible de M6 est plus spécifiquement féminin. On est dans le romantique, le reality-show à l'eau de rose, une campagne lisse et verte... une campagne bucolique et sublimée où une pelouse bien nette et une frêle fleurette éclipsent le côté gadoue de l'agriculture et les odeurs de purin.

M6 veut raconter aux midinettes des histoires d'amour (présent dans le titre, zavez-vu la perspicacité) champêtre, quand la 4 espagnole a cherché à faire plus grand public et joue la carte humoristique avec l'imagerie du far-west pour ces cow-boys des temps modernes. Et effectivement, le public de la 4 a apprécié l'approche ruralo-décalée.

Qu'elle qu'en soit l'image, le niveau est à peu près aussi bas dans un cas que dans l'autre.
Sur ce coup-là, match nul entre la télé française et la télé espagnole !

4 comentarios:

CamilleB dijo...

oui il est vraiment navrant d 'oser diffuser des émissions pareilles !!! mais je trouve que cet année M6 a fait sa révolution, car je n'avais encore rien vu d'aussi hot ds l'amour est dans le pré que les conversation entre Ghislaine et Norbert !! ce n'est peut être pas de la grande culture, mais ça ma fé pleuré de rire pendant o moins tout le reste de l'émission !!!!

mamzellescarlett dijo...

Alors moi je m'élève contre ce parti pris qui consiste à ranger ce type d'émission de téléréalité au rang de niaiseries décérébrées.
L'amour est dans le pré (version frenchy) n'est pas vulgaire loin de là et tend plutôt à démontrer que l'amour, même s'il est casté, scénarisé, n'est pas forcément dans le pré. Les protagonistes ne sont pas ridicules, ils sont souvent assez bien filmés, sans heureusement travestir la gêne,la maladresse dues à la situation. En bref, c'est une émission qui me fait beaucoup rire, m'émeut parfois tout en mettant l'accent sur des gens dont la situation sociale et culturelle n'encourage pas forcément le lien amoureux.

Paquerette dijo...

@CamilleB
il va falloir que je me trouve un moyen de voir ces émissions, tu m'intrigues ! :)

@mamzellescarlett :
pour ce qui est du contenu et de l'esthétique de la version française, je ne peux pas me permettre de juger, il est vrai, je vais peut-être un peu vite en besogne.

Pour ce qui est du niveau de la version espagnole, je maintiens : ça vole pas haut, ça enchaîne les clichés, aussi bien dans le casting, que les itw et les images. Et évidemment, granjero cherche l'audience avec de vieilles recettes : secse, passions et trahisons...

Ceci étant dit, le fait que je n'aie jamais vu la version frenchy ne m'empêche pas de pouvoir donner mon avis sur le concept de départ qui me paraît "putassier" sur deux points au moins : comme toute émission de TV-réalité d'abord, elle est teintée de voyeurisme et véhicule des valeurs qui ne sont pas les miennes : la reconnaissance par la célébrité et non par le talent (je suis réac' certainement ms je l'assume).

Putassier ensuite l'argument, le ressort même du divertissement, qui me paraît obscène et pas très sympathique : "on va bien se marrer à regarder ces gros péquenauds se dépatouiller avec une fille"... ou pour le dire en langage TV, castons des profils pas glamour et voyons ce que ça donne à l'écran... Pour moi cela revient à livrer à la meute hilare derrière son écran un bouc-émissaire, un souffre-douleur. Ce rire me met mal-à-l'aise et le fait que les candidats soient volontaire ne m'aide pas à rire moins jaune... pas plus que l'alibi d'un pseudo-objectif humanitaire ou social ne me convainc.

On reprend la discussion à ton retour de vacances ?

Tournesol dijo...

"des gens dont la situation sociale et culturelle n'encourage pas forcément le lien amoureux."
Je suis bien curieuse de savoir quelle est la situation sociale et culturelle qui encourage le lien amoureux ?
Les cadres / professiones liberales parisiennes qui connaissant les joies du metro, boulot, dodo plus de 12h par jour avec les taux de divorce que l'on connait ?
Sur ce, je retourne voir Mon incroyable fiance deux :))